Aller au contenu  Aller au menu Général  Aller au menu secondaire  Aller à la recherche globale  Aller à la recherche de la rubrique 
> > >

Frantisek Kupka

Frantisek Kupka

Kupka

5 Março 2004 - 29 Maio 2004

Pavillon du musée Fabre, Montpellier

Pionnier de l'art moderne, Frantisek Kupka (1871-1957) est l'un des tous premiers à franchir le pas de l'abstraction avec Kandinsky, Picabia et Léger.

Après avoir étudié à Prague et à Vienne, Kupka se fixe à Paris en 1895, où il reste jusqu'à sa mort en 1957, sans cesser d'évoluer dans son art, qui connaît six grandes périodes. La période conventionnelle (1900-1909) réunit des oeuvres, partageant un chromatisme audacieux, typiquement fauve, et encore figuratives. Dans les Etudes du mouvement (1909-1911), Kupka intéressé par la photographie et le cinéma, cherche à représenter les phases du mouvement d'un individu par la multiplication des silhouettes. Les oeuvres de la période suivante, Recherches sur la lumière et les couleurs (1911-1925), sont marquées par son intérêt pour le cosmos, la nature et le monde organique. De 1925 à 1926, Kupka se consacre aux formes triangulaires faites de lignes brisées disposées symétriquement. De 1926 à 1932, la mécanique est marquée par l’influence du jazz. Dans la période de géométrie pure (1932-1957), Kupka fait le choix du noir et du blanc et de formes pures. L'exposition du Centre Pompidou - Hors les murs présentée au pavillon du musée Fabre comprend 45 peintures, 38 dessins et de nombreux documents, qui illustrent toutes les étapes de son art.


Retour