Aller au contenu  Aller au menu Général  Aller au menu secondaire  Aller à la recherche globale  Aller à la recherche de la rubrique 
> > >

Les expositions

Jean Hugo, une rétrospective

29 Maio 1995 - 7 Outubro 1995

Pavillon du musée Fabre, Montpellier

L'exposition Jean Hugo, une rétrospective présentée au pavillon du musée Fabre durant l'été 1995 vient conclure de façon particulièrement éclatante les célébrations organisées à l'occasion du centenaire de la naissance de l'artiste en 1994 (Lunel, Blérancourt, Paris, Alès).

Les 152 pièces sélectionnées, peintures, gouaches, dessins, livres illustrés, mobilier, provenant des collections publiques et privées d'Europe et d'Amérique du Nord permettent d'évoquer l'ensemble de la carrière du peintre : la période brillante des années folles à Paris qui suit le mariage avec Valentine Gross en 1919, marquée par les amitiés illustres, Jean Cocteau, Raymond Radiguet, Georges Auric, Erik Satie, Max Jacob, Darius Milhaud, et les premiers projets de décoration de théâtre ( Les mariés de la Tour Eiffel, 1921 ; Olive chez les nègres, 1926...) puis l'installation définitive à Lunel, en 1929, dans la propriété familiale du Mas de Fourques, le baptême en 1931, la découverte émerveillée de l'antique terre languedocienne, les nombreux voyages en France, en Tunisie, en Angleterre, ou encore en URSS en 1952, en compagnie de Paul Eluard pour participer à la célébration du 150e anniversaire de la naissance de Victor Hugo. Tournant le dos à l'impressionnisme et au fauvisme, reprenant au contraire à son compte les acquis essentiels du cubisme, Jean Hugo élabore une oeuvre forte et indépendante dont le classicisme ingénu doit autant à la leçon des Primitifs italiens ou flamands qu'à celle de Poussin, Corot, Cézanne ou du Douanier Rousseau.


Retour